Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the below web browsers.

Internet Explorer 9, Firefox, Chrome, or Safari.

Nouvelles communautaires

Mise à jour sur les discussions concernant le Fonds d’initiatives communautaires

À titre de réseau d’organismes nationaux, les partenaires nationaux collaborent à exhorter l’Agence de la santé publique du Canada à renforcer son éventuel appel de propositions pour le Fonds d’initiatives communautaires. La présente mise à jour vise à informer nos membres et dépositaires d’enjeux des préoccupations que nous avons signalées et des réponses que nous avons reçues jusqu’ici.

Stratégies nationales : Le Canada n’a pas de stratégie cohérente et renouvelée pour répondre au VIH et au sida de même qu’au VHC. Nous avons discuté des implications possibles d’une ou de plusieurs telles stratégies pour la mise en œuvre du Fonds d’initiatives communautaires et continuons de militer pour des stratégies de réponse au VIH/sida et au VHC.

Processus de planification : Même si les échéances de la mise en œuvre du processus de lettres d’intention progressent bien, nous demandons une certaine souplesse entre les processus de financement sur 3 et 5 ans, selon les besoins du projet proposé, en particulier pour le développement d’une nouvelle alliance communautaire.

Processus de lettres d’intention : Nous avons été ravis d’apprendre que le processus de lettres d’intention ne nécessitera pas un travail exhaustif de collecte de lettres d’appui et de partenariat.

Populations prioritaires : De concert avec les nombreux dépositaires d’enjeux consultés, les partenaires nationaux se sont opposés au fait que les détenus et les personnes qui consomment des drogues soient exclus des populations prioritaires. Convenant que ces populations devraient être explicitement mentionnées, l’ASPC a ajusté les populations prioritaires. Nous demeurons inquiets de l’exclusion des personnes transgenres des populations prioritaires et continuons de faire valoir cette préoccupation.

Inclusion de priorités liées aux programmes sur la qualité de vie : Le modèle actuel n’aborde pas substantiellement la nécessité de mesures de qualité de vie pour permettre aux personnes vivant avec le VIH, le VHC et d’autres maladies de bien vivre, au même titre que tous les autres Canadien-nes. Les services essentiels offerts directement aux personnes vivant avec le VIH et le VHC et affectées par ces maladies doivent demeurer prioritaires dans ce nouveau modèle de financement.

Nombre d’ententes de contribution détenues par chaque organisme : La structure actuelle de l’appel de propositions fait en sorte que chaque organisme ne peut détenir qu’une seule entente de contribution. Cela est problématique pour le développement d’alliances communautaires, car un organisme pourrait être impliqué dans plusieurs alliances. Nous avons demandé à l’ASPC d’abolir cette restriction, pour permettre aux organismes de prendre leurs propres décisions quant à leurs ressources et à leur capacité de participer à de multiples accords de financement.

Les partenaires nationaux incluent les organismes suivants :

  • Association canadienne de recherche sur le VIH
  • Association canadienne de santé publique
  • CATIE
  • Coalition interagence sida et développement
  • Conseil canadien de surveillance et d’accès aux traitements
  • Groupe de travail sur le VIH et la réinsertion sociale
  • Réseau canadien autochtone du sida
  • Réseau canadien pour les essais VIH des IRSC
  • Réseau juridique canadien VIH/sida
  • Société canadienne du sida

Pour toute question ou préoccupation, veuillez communiquer avec Shane Patey, à shane@ctac.ca ou au 1-877-237-2822, poste 222.