Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the below web browsers.

Internet Explorer 9, Firefox, Chrome, or Safari.

Les Personnes Incarcérées

Selon la Charte canadienne des droits et libertés et les lois qui gouvernent les systèmes carcéraux, les exigences de protéger la santé et le bien-être des personnes incarcérées existent et sont appliquées aux gouvernements. Parmi les juridictions canadiennes, seul le gouvernement fédéral a « l'obligation légale de fournir aux détenus les soins de santé essentiels qui soient équivalents à ceux disponibles dans la communauté ». La gouvernance du système des prisons fédérales est placée sous la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (LSCMLC) et autres règlements supplémentaires.

La réhabilitation et la réinsertion dans la communauté sont délinéées dans les sections 85 à 88 de la LSCMLC. Afin d'aider les personnes incarcérées tout au long du processus de réhabilitation, SCC est obligé d'assurer que chaque prisonnier reçoit « les soins de santé essentiels et un accès raisonnable à des soins de santé mentale non essentiels » qui contribueront et soutiendront la réhabilitation des prisonniers en tant que membres actifs de la société. 

Malgré des droits et des protections légiférés, les personnes vivant avec le VIH font face à des défis dans l'accès aux traitements prescrits, aux soins de santé et au soutien lorsqu'ils sont en prison, ainsi qu'après leur libération. Les circonstances d'incarcération et de post-incarcération au Canada ont été associées à des interruptions aux traitements, à une moindre adhérence et à des résultats de traitements inhibés. 

Des programmes de réduction des méfaits, dont l'efficacité à été prouvée à l'échelle communautaire, sont systématiquement refusés aux personnes vivant avec le VIH et la co-infection par hépatite virale en prison, malgré l'obligation légale nationale et internationale de fournir ces services. Le gouvernement du Canada, ainsi que certains organismes gouvernementaux provinciaux et locaux, ont récemment effectué des réductions importantes dans le financement disponible pour le traitement, les soins de santé et le soutien du VIH. Ces réductions récentes aux services de réduction des méfaits sont idéologiquement et politiquement motivées et ne reflètent pas les preuves ou les meilleures pratiques dans la fourniture des traitements, des soins de santé et du soutien. 

Pour obtenir plus d'info sur les incarcérées vivant avec le VIH, lisez nos « Outils pour accès » (trouvez les liens ci-dessous).

Curriculum d'atelier

Fiche d'info

 

Régime d'assurance-médicaments national SCC

Disponible sur la page Web en anglais